image attend mots

Le brouillard

Perdu dans le brouillard
Bien que montagnard
J’entends encore le bruit
Lancinant du long cri
De la corne de brume
Envahissant les dunes
Au bord de la mer
Où j’habitais naguère
J’aimais au petit matin
Entendre dans le crachin
Cet appel obsédant
Venant de l’océan
Ici, là ou ailleurs
Le brouillard fait peur
Il trompe le marin
Perd le skieur alpin
Pourtant dans son silence
Je sens une présence
Au-delà de son voile
Un monde se dévoile
Reliant le ciel et la terre
Dans un profond mystère
Enfin il se déchire
De nouveau tout respire
Paraît le paysage
Une quotidienne image
ABC

Vous pouvez lire bien d’autres choses d’ABC en cliquant ici

Dans le brouillard

Est-ce que cette image vous inspire aussi ?

D’autres textes ici, dans l’Herbier Poésies

Et pour faire de ce brouillard un ami…

Publicités

19 réflexions au sujet de “Le brouillard”

    1. Surtout ne pas se servir d’un couteau!
      la douceur devrait bien mieux le dissiper (dissiper voulant dire:  » Distraire, détourner de son devoir »…)
      Bonne journée monsieur « Formation Gaz ». au fait le brouillard est-ce un gaz? un gaz à effet de serre? Dans une poésie de Maurice Carême il est dit ceci: « Le brouillard a tout mis

      Dans son sac de coton ;

      Le brouillard a tout pris

      Autour de ma maison

      Plus de fleurs au jardin,

      Plus d’arbres dans l’allée ;

      La serre des voisins

      Semble s’être envolée.

      Et je ne sais vraiment

      Où peut s’être posé

      Le moineau que j’entends

      Si tristement crier. »

      1. le brouillard n’est pas un gaz, il est gouttelettes d’eau en suspension dans l’air (azote + oxygène en majorité) , des gouttelettes qui peuvent se transformer en pluie ou en neige.

  1. Voyant le titre j’ai pensé à Maurice Carême… mais je ne suis pas la première !
    je voyais aussi une fumée rose celle dans laquelle on voit des éléphants bleus !

  2. Alors ton texte sera coquin ou drôle Josette les éléphants bleus lavent nos véhicules, les éléphants roses peuplent les délires de celui qui a trop bu mais tu es sage Josette et espiègle et tu aimes jouer avec Paréidolie ta copine donc ton texte sera merveille!

  3. Il a la douceur des âmes en voyage que j’imagine bien dans cette errance rosée sucrée !

    (Un vrai parcours de combattante pour venir te retrouver !)

    1. Merci Balaline
      oui parcours de combattante, les voies du net sont parfois impénétrables, d’où mon article précédent.
      J’ai l’impression que tout est rentré dans l’ordre.
      Tu me diras….

  4. Je ne sais pas ce que j’aurais écrit… mais tout ce que j’ai lu sur la page de l’Herbier m’a beaucoup plu.
    Passe une douce journée Jamadrou.
    Bisous.

  5. Oui c’est simple de sortir de la brume, accompagnée de ces richesses qui tissent l’univers de nos pensées, de nos savoirs à partir desquels le rêve se déploie pour inciter le lecteur à un nouveau voyage. Merci, Jama.
    (Je laisse mes mots ici, là-bas on me demande de cocher que je ne suis pas un robot et la petite icône se met à tourner, à tourner… que je ne sais pas au final si tu l’auras.)

    1. Merci Adamante
      le brouillard n’est pas l’ami de tout le monde, j’en ai croisé, j’en croise des perdus des déboussolés et plus je vieillis plus il m’est difficile de les aider et plus triste encore, plus il m’est difficile de croire pouvoir les aider.
      Bon dimanche Adamante au thé dansant de la vie. (clin d’oeil à ta peinture)

      François Léotard a écrit: « Petits éloges pour servir par temps de brouillard », l’as-tu lu?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s