Histoire à dormir debout

Jean de la Lune 2.

Jean de la Lune et Jama de la bulle

Histoire à dormir debout écrite et peinte le lendemain de la mort de Tomi Ungerer.

Pour vous trouver beau dans le miroir le matin au réveil, lisez cette nouvelle. Une histoire à dormir debout qui met des reflets brillants, des idées lumineuses et de bonnes idées dans le coeur des gens qui sont dans la lune . Ces gens qui, les jours de grand vent, s’aèrent l’âme et s’in-ventent le rêve de brume.

Il était une fois, Jean de la Lune, petite gens d’en haut et Jama de la bulle, petite gens d’en bas

C’est par une nuit de pleine lune, une nuit « noir de mars » et « bleu Hoggar » que je t’ai vu pour la première fois Jean de la Lune. Silhouette floue souriante solitaire tranquille. 

Tout là-haut, Jean de la Lune, tu nous regardes faire les fous tout en bas sur la terre.

Tu nous imagines gens d’en bas bigarrés, joyeux, rond de couleur, bulle de savon, arc-en-ciel, lampions multicolores faisant la fête toute la nuit…

Je sais que tu me vois Jean de la Lune, que tu me reconnais, je suis Jama, la bulle vert émeraude, la fée verte*, la fée lé. Lé de tissus velours, lé de papier peint fleuri, lé de champ de blé. Un lé pour deux doigts d’imaginaire.

Dans mon monde d’en bas je te vois évanescent Jean de la Lune tout la haut dans ta solitude et ton silence, lumineux et sage petit être, ermite dans sa bulle de lumière.

Nous sommes gens de deux mondes différents qui jamais ne nous rencontrerons mais qui rêvons tous les deux d’être gens du grand voyage …

  • *la fée verte: l’absinthe qui rend fou les poètes
  • *un lé = deux doigts d’absinthe ou de Chartreuse verte

jamadrou le 10 février 2019

Depuis ce jour où j’ai apprivoisé la Lune et où elle aussi m’a apprivoisée, je ne suis plus jamais seule parce que dans mon ciel « bleu Hoggar » et « noir de mars » il y a quelqu’un du monde d’en haut qui me connait. Voilà aussi pourquoi depuis ce jour vous et moi nous ne regarderons plus jamais la Lune de la même façon. Un peu poètes, nous serons sensibles à la poésie de la vie et à la musique des mots.


Une musique amoureuse
Sous les doigts d'un guitariste
S'est éveillée, un peu triste,
Avec la brise peureuse ;

Et sous la feuillée ombreuse
Où le jour mourant résiste,
Tourne, se lasse, et persiste
Une valse langoureuse.

On sent, dans l'air qui s'effondre,
Son âme en extase fondre ;
Et parmi la vapeur rose
De la nuit délicieuse
Monte cette blonde chose

La lune silencieuse.


Germain Nouveau (1851-1920)

PS: Ces rajouts écrits en vert ont grande importance, ils ont été déposés ici suite à la lecture de vos commentaires murmurés dans cet entre deux mondes ainsi qu’à la lecture de cette poésie que j’ai vue chez toi amie.

Publicités

13 réflexions au sujet de “Jean de la Lune 2.”

  1. J’aimerais bien voyager dans une de ces bulles multicolores où le temps serait aboli, le temps donc l’argent et le profit. Se délester de tous les encombrants terrestres, il le faudra bien pour pouvoir s’élancer, s’élever et partager l’espace où brillent tant d’étoiles, tant d’âmes vagabondes, de petit prince aussi !

  2. Des bulles de poésie flottant dans l’univers ensemble et solitaires
    L’heure des rencontres n’a pas encore sonnée
    l’une vers l’autre, l’autre ici ou ailleurs lentement elles s’apprivoisent
    jean de la lune et Jama de la bulle, ballon d’aurore, âme de cristal,
    soucoupe d’azur et rose d’espace, parmi tant d’autres,…,
    chacune a son histoire ensemble elles écrivent celle du monde

    1. « le maître d’arme un certain Cyrano, celui-là même secrètement épris d’une gent damoiselle, la douce Séléné…. »
      mais c’est bien sûr! dame Josette ! vous êtes ma femme savante celle qui me guide dans notre littérature….
      tant de mercis volent vers vous!
      commentaire génial!

  3. Une céleste valse de mots entre toi et Jean de la Lune parmi tes jolies bulles de couleurs…
    On flotte avec toi …
    De toute beauté aussi, cette poésie de Germain Nouveau dans l’encadré ; une belle montée de douceur…

    Bonne soirée Jama
    Manouchka

        1. Certainement très beau à voir, mais bien difficile à vivre….
          Bonne nuit bons rêves, pas de puces pas de punaise… rien que cette phrase me parle de l’humour alerte de par chez vous…je vais aller voir ton lien,
          Merci Manouchka

          1. Comme disait Émile Nelligan :
             » Ah !…que la neige a neigé  »

             » Ah !…que ma pelle a pelleté  » Comme disait Diane, une amie québécoise…

            Oui…ce fut difficile…mais aujourd’hui, un magnifique soleil dans tout ce blanc…On oublie tout… ou presque…J’ai mal partout, on se demande bien pourquoi…lol

            Allez !….Je te laisse à tes pinceaux…!

            Amitiés
            Manouchka

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s